Comment développer votre attention et votre mémoire

Votre mémoire dépend essentiellement de lois psychologiques, par exemple
de votre motivation.
Elle engage toute votre personnalité et sa qualité dépend essentiellement de
votre ressort affectif. Vous retenez surtout ce que vous aimez, ce qui vous intéresse.
Ainsi, un sportsman, qui connaît par cœur les noms, l’ascendance, les
performances d’un grand nombre de chevaux de course, peut être incapable de retenir
une formule physique ou de chimie même relativement simple. Ce n’est pas qu’il ait
tout spécialement la mémoire de ce qui concerne le cheval, mais, comme il
s’intéresse aux courses plus qu’aux sciences, sa mémoire est polarisée. Il en est de
même de la mémoire du politicien qui se rappelle le contenu des discours de ses
collègues. Et cette polarisation peut s’appliquer à des domaines très voisins. Vous
avons par exemple connu un jeune garçon qui, dès l’âge de 8 ans, connaissait le nom
et l’emplacement des principaux cratères et des montagnes de la Lune alors qu’il était
incapable de situer les montagnes de votre globe: il s’intéressait vivement à
l’astronomie et pas du tout à la géographie.
Paraphrasant une maxime célèbre, vous pourriez dire à ce sujet: « Dis-moi ce
que tu apprends et ce que tu retiens facilement, et je te dirai qui tu es. »
Vous devez, pour la même raison, rechercher sincèrement ce que vous aimez
faire et diriger, autant que possible, vos études et votre travail dans cette direction.
Toutefois, l’écueil ici est de prendre pour des aptitudes les penchants que l’on
peut avoir à l’égard de telle ou telle discipline, de tel ou tel travail, de telle ou telle
fonction, car si les talents et les goûts sont fréquemment associés, ils sont parfois
divergents et même opposés. Autre chose est de se plaire à un travail, autre chose est
d’y être qualifié. Le fait est particulièrement net dans le domaine de l’art et de la
littérature.
De même, il est souvent difficile de discerner les aptitudes réelles d’un
adolescent et de dégager celles qu’il doit cultiver spécialement. Ses véritables
capacités peuvent être endormies ou retardées. Aussi convient-il d’être extrêmement
prudent dans le domaine de l’orientation professionnelle d’autant plus qu’en l’occurrence les tests sont parfois assez artificiels